Vue d'ensemble

À propos de nous

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) est un établissement public administratif placé auprès du ministre chargé des communications électroniques, dont les missions sont définies par le code des postes et des communications électroniques (CPCE) et concernent principalement la planification, la gestion et le contrôle de l’usage des fréquences radioélectriques, qui constituent un actif stratégique du domaine public. Depuis sa création, en 1997, ses compétences se sont progressivement accrues pour inclure la surveillance du marché des équipements radioélectriques, la protection du public vis-à-vis de l’exposition aux ondes radioélectriques, la protection de la réception télévisuelle, ainsi que la diffusion par voie hertzienne terrestre du temps légal français. Les missions de l’Agence seront encore élargies en juillet 2024, avec l’entrée en application des dispositions de l’article 1er de la loi n° 2022-300 du 2 mars 2022 visant à renforcer le contrôle parental sur les moyens d’accès à internet.

L’ANFR exerce son activité en concertation avec les 11 ministères et autorités affectataires de fréquences radioélectriques, qui sont représentés à son conseil d’administration. Elle est organisée en six directions sur 11 implantations en métropole et 4 outre-mer. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site web de l’Agence (www.anfr.fr ).

Description de la Direction. Au sein de l’ANFR, la Direction du contrôle du spectre (DCS) assure le contrôle de l’utilisation des fréquences, sans préjudice des compétences de contrôles spécifiques dévolues aux administrations et autorités affectataires (ARCEP, ARCOM, ministères et Agences de l’Etat utilisateurs du spectre). Constituée d’environ cent vingt personnes, elle comprend trois départements d’état-major, chargés respectivement de l’ingénierie du contrôle, de la coordination et du suivi des contrôles et du traitement des plaintes en brouillage et réclamations de téléspectateurs. Elle comporte cinq services à compétences territoriales (déployés sur Villejuif, Donges, Lyon, Nancy, Toulouse, Boulogne-sur-mer et Aix-Marseille), le centre de contrôle international (situé à Rambouillet) et les antennes Réunion-Mayotte et Antilles-Guyane.

Description du service.  Doté d’un effectif de 22 agents, le Service Inter-régional de Paris (SIR PARIS) contrôle le spectre hertzien sur les départements Aisne, Calvados, Cher, Eure, Indre, Loiret, Manche, Nord, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Paris, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Somme, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val d’Oise. Il fait partie de la Direction du Contrôle du Spectre de l’ANFR.

Mission

Le poste, rattaché hiérarchiquement au chef du département interventions du service, intervient sur le périmètre de l’ensemble des départements indiqués ci-dessus pour assurer :

˗ le traitement des plaintes en brouillages transmises par les affectataires, l’identification des sources et la résolution des interférences, puis la rédaction des comptes rendus et des courriers, la saisie des interventions dans les applications de l’agence puis l’établissement des procès-verbaux d’intervention et leur transmission au procureur de la République concerné ;

˗ des expertises techniques et des campagnes de mesures du spectre radioélectrique sur le terrain ;

˗ la vérification des caractéristiques techniques des installations radioélectriques ;

˗ le traitement des brouillages lors des grands évènements sportifs (Tour de France, 24h du Mans, Jeux Olympiques, tournoi de Roland Garros, coupe du monde de rugby etc.) sur tout le territoire national, la plupart du temps les weekends ou les jours fériés, pendant la période estivale et/ou selon des horaires éventuellement décalés.

Le poste assure également des missions transverses de soutien au fonctionnement du service en prenant en charge un rôle d’expert local sur l’utilisation des équipements de contrôle du spectre (goniomètres par exemple) et en assurant la gestion des parcs de matériels de mesure.

Conditions particulières d’exercice. Ce poste nécessite impérativement :

˗ de pouvoir être assermenté(e) devant le tribunal judiciaire territorialement compétent et habilité au niveau secret,

˗ une grande disponibilité pour de fréquents déplacements en France, particulièrement dans l’ensemble des départements couverts par le service et très ponctuellement dans d’autres régions, selon des horaires éventuellement décalés.

La réalisation de travaux d’installation d’équipements de mesure en hauteur pourrait intervenir dans le cadre du poste.

Management : non

Télétravail : possible

Base juridique du contrat : articles L 332-2 et L 332-4 du Code général de la fonction publique.

Profil

˗ Pour les candidats fonctionnaires : poste proposé dans le cadre d’une position normale d’activité ou d’un détachement sur contrat de droit public à durée déterminée, renouvelable ;

˗ Pour les candidats contractuels : poste proposé en contrat de droit public à durée indéterminée. Formation technique BAC+2, BAC+3, L3 ou DUT/BUT ou BTS dans les domaines radiocommunications ou mesures physiques ;

˗ Excellentes connaissances techniques et réglementaires en radioélectricité et radiocommunication (prérequis indispensable) ;

˗ Connaissance de l’utilisation d’appareils de mesure (analyseurs de spectre, récepteurs de mesure, wattmètres, mesureurs de champ, radiogoniomètres, etc.) ;

˗ Bonne maîtrise de l’utilisation d’outils bureautiques et des systèmes d’informations et de gestion et d’asservissement d’appareils de mesure ;

˗  Bon niveau rédactionnel (rédaction très fréquente de courriers, rapports, comptes rendus) ;

˗ Bonne maîtrise de l’utilisation d’outils bureautiques et d’applications informatiques métier de l’ANFR et de gestion et d’asservissement d’appareils de mesure ;

˗ Excellent relationnel et esprit d’équipe, rigueur, dynamisme, sens de l’organisation du travail et des responsabilités ;

˗ Grande disponibilité pour les déplacements fréquents incluant des découchés (moyenne de 3,5 jours / semaine) ;

˗ Capacité avérée à travailler en autonomie et en équipe ;

˗ Capacité à réaliser des missions diversifiées avec polyvalence et efficacité ;

˗ Titulaire du permis de conduire B ;

– Connaissance de la langue anglaise, notamment de l’anglais technique propre aux radiocommunications.

Pour candidater :

Si vous êtes intéressé(e) par cette fiche de poste, référence 50-2024, merci de faire parvenir votre CV et votre lettre de motivation exclusivement à l’adresse suivante : www.anfr.fr/l-anfr/recrutement puis « consultez nos offres et postulez en ligne ». Seuls les dossiers de candidature complets et transmis à l’adresse indiquée ci-dessus seront examinés. La procédure appliquée à l’ANFR est consultable sur ce même site.

Pour tout renseignement :

M. PAGNOUX Chef du SIR Paris 01 49 58 31 01

M. EGARD Chef du département interventions du SIR PARIS 01 49 58 31 02

Mme BEAUMONT Cheffe du Service des Ressources Humaines 01 45 18 72 06

Date de disponibilité du poste : immédiate

Date de diffusion de l’emploi : 20/06/2024

Date limite de réception des candidatures : 15/08/2024

 

 

 


    Les champs marqués d'un astérisque* sont obligatoires.

    Vos données personnelles font l’objet d’un traitement par l’ANFR en qualité de responsable du traitement (78 Avenue du général de Gaulle 94700 Maisons-Alfort) à des fins de gestion du recrutement. En outre, vos données seront utilisées pour vous contacter, gérer votre candidature et pour l’éventuelle élaboration d’un contrat de travail. Ces données seront communiquées à notre service ressources humaines et aux services de l’ANFR pertinents en fonction du recrutement. Ces données seront hébergées par notre partenaire Beetween dont nous utilisons la plateforme de recrutement et par l’ANFR. Les données seront conservées pour une durée de 2 ans à compter de leur collecte. Ce traitement est nécessaire aux fins des intérêts légitimes de gestion des effectifs poursuivis par le responsable de traitement. Conformément au règlement européen 2016/679 du 27 avril 2016, vous bénéficiez du droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition, du droit à la limitation du traitement. Vous pouvez également nous transmettre des directives particulières concernant la conservation, l'effacement et la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits en contactant le délégué à la protection des données à l’adresse suivante : dpo@anfr.fr. Vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNIL. Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter notre Politique de traitement des données à caractère personnel.

    Je reconnais avoir lu et compris la politique de traitement des données à caractère personnel et j'accepte que mes données soient utilisées aux fins qui y sont décrites.